loader image

2020, une année placée sous le signe de la créativité et de l’entrepreneuriat !

[bleu violet]Investir dans de nouveaux équipements et des sites de vente en ligne pour promouvoir des produits « made in Burkina Faso » éthiques et uniques !
[/bleu violet]

[saumon]Kalanexpo[/saumon], fondée par Marie et Soumaïla Kanla et spécialisée dans la production d’objets et meubles design à partir de bois desséché naturellement, planifie de tripler ses ventes cette année en renforçant son équipe et en utilisant des machines plus performantes, une boutique en ligne et un showroom. Attachés à préserver et valoriser les ressources forestières de leur région, ces entrepreneurs se lancent dans l’obtention d’un label éthique et responsable pour leurs produits.

Créer un site de vente en ligne afin d’exporter ses créations tendance à l’international fait aussi partie des projets de Sébastien Bazemo, le styliste à la tête de [saumon]Bazem’Se[/saumon]. Viser de nouveaux marchés lui permettra d’impliquer encore davantage de femmes tisserandes dans la fabrication des tissus qu’il utilise pour créer ses vêtements et accessoires. En alliant originalité, éthique et qualité, Bazem’Se contribue au rayonnement du patrimoine culturel africain.

[bleu violet]Créer des cadres propices pour renforcer les compétences artistiques et techniques pour vivre de sa passion ![/bleu violet]

Daudi Karungi désire œuvrer avec encore plus de vigueur pour l’essor de l’art contemporain en Ouganda à travers sa [saumon]galerie Afriart[/saumon]. Ainsi, en plus de diversifier ses évènements et toucher plus de collectionneurs d’art locaux et internationaux, il compte créer le programme de résidence artistique « Silhouette Projects – Artists In Residency (SP-AIR) ». Cet espace permettra à des artistes prometteurs de produire des œuvres, développer leur réseau et s’épanouir en tant qu’artistes.

Reconnue dans le monde du cinéma, Angèle Diabang est profondément engagée pour la cause féminine. L’équipe de [saumon]Karoninka[/saumon], son entreprise, est majoritairement composée de femmes. Ce combat se traduit par sa volonté de poser les bases de « l’Institut Mousso », dont l’ambition est de susciter l’intérêt des femmes venant de zones enclavées du Sénégal pour les métiers de l’audiovisuel. Karoninka nourrit également le projet de produire une série en 2020.

[bleu violet]Lancer des pilotes de séries animées pour enfants basées sur la culture africaine[/bleu violet]

Le studio d’animation ougandais [saumon]Crossroads Digital Multimédia[/saumon], dirigé par David Masanso, compte proposer aux spectateurs une nouvelle série animée pour enfants, « Mukago », en utilisant les chaînes de télévision et les plateformes « à la demande » pour atteindre une large audience. Au-delà de ça, Crossroads a à cœur d’avoir un réel impact social en s’entourant d’une équipe composée à 50% de femmes et qui compte des membres porteurs d’un handicap, notamment des personnes atteintes de surdité.

La maison d’édition [saumon]Langages du Sud[/saumon] dont la mission est de « révéler pour transmettre », va adapter sa collection jeunesse « Lina et Adam » sur les écrans. L’objectif est de proposer une série animée réalisée pour et par des acteurs marocains ou africains. La gérante, Patricia Defever, insiste pour que les productions de Langages du Sud aient une dimension pédagogique forte, traitant notamment de l’égalité des genres et de la préservation de l’environnement.

[bleu violet]Développer leurs entreprises pour offrir de véritables opportunités de carrières aux acteurs de l’industrie musicale en Afrique ![/bleu violet]

Avec son entreprise [saumon]Anya[/saumon], Brahim El Mazned a pour mission de défendre et promouvoir la filière musicale des pays d’Afrique et du Moyen-Orient, d’encourager la mobilité artistique entre ces pays et d’améliorer la condition des artistes du Sud. Ainsi, en 2020, Anya va développer des activités similaires à celles du salon/ festival marocain Visa For Music toute l’année et dans de nouveaux lieux.

En Ouganda, Elijah Kitaka a lancé les applications « [saumon]Fezah Booking[/saumon] » et « [saumon]Fezah Monitoring[/saumon] » qui permettent respectivement à des professionnels de l’évènementiel de « booker » des musiciens en quelques clics, et aux artistes de suivre la diffusion de leurs morceaux. Ces apps sont disponibles sur iOS et Android dès cette année. L’expansion de l’entreprise est en marche !

Enfin, les fondateurs d’[saumon]Optimiste Produktions[/saumon], Fatoumata et Safouane Pindra, sont engagés en faveur de la création d’emplois pour les jeunes dans le secteur des cultures urbaines au Sénégal. Afin de concrétiser cela, ils proposent une palette d’activités : depuis la location d’équipements à l’organisation d’évènements et festivals, en passant par la formation de techniciens et des services d’enregistrement.

[bleu violet]Grâce à l’accompagnement fourni par Afrique Créative, ces rêves deviendront réalité en 2020 ![/bleu violet]

Tant grâce à un accompagnement individualisé qu’à des sessions d’e-learning, des bootcamps et un financement initial, Afrique Créative permet aux entrepreneurs de réaliser leurs ambitions. L’accompagnement répond à leurs besoins, abordant des thèmes tels que l’élaboration de leurs stratégies marketing, la levée de fonds, l’organisation de leurs équipes, la (re)structuration de leurs modèles économiques, etc. L’objectif est d’accélérer la croissance des entreprises participantes, de créer de l’emploi, et d’in fine booster leur impact social !

Pour suivre toutes les actualités d’Afrique Créative, inscrivez-vous à la newsletter et suivez la page Facebook

Restez en contact avec nous !