Partenaire de talents

Partenaire de talents


Afrique Créative est un programme d’incubation qui vise la structuration du secteur des industries culturelles et créatives (ICC) en Afrique. En accompagnant et en renforçant les capacités des entrepreneur.e.s sélectionné.e.s, Afrique Créative veut soutenir une croissance durable porteuse de changement !

Afrique Créative est un programme d’incubation qui vise la structuration du secteur des industries culturelles et créatives (ICC) en Afrique. En accompagnant et en renforçant les capacités des entrepreneur.e.s sélectionné.e.s, Afrique Créative veut soutenir une croissance durable porteuse de changement !

Découvrir le programme Découvrir le programme

News

Previous Next

À propos

4

Pays d’intervention

8

Entreprises culturelles

15

Mois d’incubation

10

Experts et mentors

75 à 125

mille euros de bourse

À propos

Afrique Créative,
en quelques mots

ICC
Incubation
Entrepreneuriat
Innovation

Le programme Afrique Créative, financé par l’Agence Française de Développement et mis en œuvre par Africalia avec un consortium de partenaires internationaux, vise à favoriser la structuration de l’écosystème culturel et créatif en accompagnant le développement, le renforcement des compétences et la mise en réseau des entreprises de ce secteur. Afrique Créative s’adresse aux opérateurs qui allient créativité et volonté d’entreprendre, afin de maximiser leur potentiel en termes de créations d’emplois et de croissance économique.

Secteur industriel encore embryonnaire en Afrique, le champ culturel et créatif constitue un levier économique considérable. Les industries culturelles et créatives sont porteuses d’innovation sociale et génèrent de l’impact au sein de leurs communautés. Non polluant et illimité dans ses ressources, ce secteur représente une opportunité pour construire un monde plus durable et équitable !

Afrique Créative,
en pratique

  • De quoi s’agit-il ? D’un programme d’incubation et de renforcement des capacités ambitieux visant à accélérer le développement des entrepreneurs sélectionnés.
  • Pour qui ? Qui s’adresse à des entreprises culturelles et créatives
  • Où ? Dans quatre pays : Burkina Faso, Maroc, Ouganda et Sénégal
  • Quand ? L’incubation se déroulera de septembre 2019 à décembre 2020
  • A la clé ?
    • Des formations en ligne et deux bootcamps (résidentiels)
    • Des ressources, outils et méthodologies pour mieux structurer leur modèle économique
    • Un mentorat régulier par des Mentors « créatifs » et du monde du « Business »
    • Du renforcement par les pairs et des voyages d’échanges
    • Un accompagnement spécifique à la levée de fonds
    • Un appui financier afin de développer leur organisation : entre 75.000 et 125.000 Euros
  • Comment postuler ? En répondant à l’appel à candidatures du 8 juin au 15 août 2019 !

Afrique Créative,
les acteurs

Afrique Créative est financée par l’Agence Française de Développement (AFD)…

Le groupe AFD finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et durable. Climat, biodiversité, paix, éducation, culture, emploi, etc. : ses équipes sont engagées dans plus de 4000 projets dans les Outre-mer et 110 pays. L’AFD contribue ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des Objectifs de Développement Durable (ODD).

…et mis en œuvre par un consortium international mené par Africalia :

Africalia travaille avec des artistes et des organisations culturelles actifs dans diverses disciplines artistiques contemporaines. Sa mission est de soutenir, collaborer, structurer et mettre en réseau les créateurs afin d’inclure la culture et la créativité au centre de l’innovation économique et de la transformation sociale en Afrique. Africalia mobilise également le secteur culturel belge afin de sensibiliser ses publics aux créativités africaines.

Investisseurs & Partenaires (I&P) est un groupe d’investissement d’impact entièrement dédié aux petites et moyennes entreprises (PME) du continent africain. I&P rassemble quatre fonds panafricains représentant 125 millions d’euros et a accompagné plus de 90 PME basées dans 16 pays d’Afrique subsaharienne.

Zhu Culture, société de conseil en ingénierie culturelle, est implantée au Sénégal et possède une expérience et une connaissance du secteur des ICC depuis plus de 20 ans. Zhu Culture accompagne de nombreux artistes et est régulièrement sollicitée par des organisations créatives africaines.

Bayimba Foundation est une structure de production culturelle basée en Ouganda. Bayimba dispose d’un maillage très étendu dans le secteur créatif local et sert d’hébergeur à des initiatives créatives (festivals, workshops, artistes individuels ou collectifs créatifs) depuis plus de 10 ans.

Autres partenaires : Jokkolabs, Design Hub Kampala, CISAC (International Confederation of Societies of Authors and Composers).

4

Pays d’intervention

8

Entreprises culturelles

15

Mois d’incubation

10

Experts et mentors

75 à 125

mille euros de bourse

Appel à Candidatures

Appel à Candidatures

L’appel, en un clin d’œil

Burkina Faso
Maroc
Ouganda
Sénégal

Objectif du programme Afrique Créative : Accompagner le développement des Industries Culturelles et Créatives (ICC) afin de maximiser leur impact tant au niveau social qu’économique.

Objectif de l’appel : Identifier 8 entrepreneurs ICC pour intégrer le programme Afrique Créative

Durée du programme : 16 mois (septembre 2019 à décembre 2020)

A la clé :

  • Renforcement technique par des experts tant au niveau national qu’international
  • Accompagnement régulier par des mentors
  • Mise en réseau avec des partenaires et investisseurs potentiels
  • Subvention pour accélérer la croissance de l’entreprise : de 75 à 125.000 euros
  • Coaching pour la levée de fonds supplémentaires

Public cible : Entreprises culturelles et créatives

Pays cibles : Burkina Faso ; Maroc ; Ouganda ; Sénégal

Nombre d’entrepreneurs sélectionnés : 2/pays

Date limite pour postuler : 15/08/2019 (inclus - avant 23h59)

Processus de sélection 

La sélection des candidats se déroulera comme suit :

  1. Vérification de l’éligibilité : Ne seront retenus pour l’étape suivante que les dossiers complets et conformes aux critères d’éligibilité susmentionnés.
  2. Comités de lecture nationaux : Pré-sélection de 4 dossiers de candidature par pays.
  3. Jury de sélection oral : Ce jury évaluera les 16 finalistes sur base d’un entretien téléphonique. A l’issue des entretiens, 8 entrepreneurs seront sélectionnés.
  4. Annonce des 8 lauréats : les résultats seront publiés sur le site du programme fin septembre.

ligne_fleche_processus_selection.

Critères d’éligibilité et de sélection

Les candidats éligibles doivent remplir les conditions suivantes :

Etre une structure culturelles et/ou créative, active dans une dans une filière telle que le design, la production audiovisuelle ou musicale, les arts de la scène, etc. (liste non exhaustive)
Etre une personne morale privée (entreprise ou association)
Etre établi dans un de quatre pays suivants : Sénégal, Burkina Faso, Maroc, Ouganda
Exister depuis au minimum 2 ans
Etre légalement enregistré auprès de autorités nationales compétentes et disposer de statuts légaux ainsi que d’un organe de gouvernance (conseil d’administration, comité de direction...)
Avoir rempli le dossier de candidature et fourni toutes les pièces demandées (voir ci-dessous) – en Français ou en Anglais

Ne seront pas éligibles :
Les candidatures individuelles
Les organismes publics ou parapubliques

Les critères de sélection qui serviront à analyser et noter les candidatures sont les suivants :

  1. Positionnement et apports au secteur culturel et créatif (/10)
  2. Maturité de l’organisation et capacités de gestion (/5)
  3. Potentiel du modèle économique (/5)
  4. Impact social et environnemental et contribution aux ODD, notamment intégration de la dimension genre et de l’emploi des jeunes (/5)
  5. Utilité du programme Afrique Créative et potentiel de développement (/5)

Soumission des candidatures

2. Complétez votre dossier de candidature :

Le dossier comprend obligatoirement :

Formulaire de candidature
Annexes :

(1) Budget du projet 
(2) Déclaration relative aux réglementations nationales et conventions internationales applicables
(3) Lettre d’engagement relative à la participation active à l’ensemble du programme
(4) Images / vidéos présentant le produit ou service
(5) Document d’enregistrement comportant la date d’enregistrement, ainsi que les statuts
(6) Etats financiers des 2 dernières années (comptes audités dans la mesure du possible)
(7) Le CV détaillé du porteur de projet

FAQ

Pays cibles : Votre appel à projet a retenu toute mon attention mais je vois que la Côte d’Ivoire ne fait pas partie des pays cibles. Est-ce un impératif incontournable ?
En effet, la Côte d’Ivoire ne fait actuellement pas partie des pays visés par le programme. Votre projet n’est pas éligible au présent appel à candidatures, si votre structure n’est pas établie dans un des 4 pays suivants : Sénégal, Burkina Faso, Maroc, Ouganda. Il s’agit d’un programme pilote, que nous espérons pouvoir déployer plus largement à l’avenir.

Nous sommes une structure culturelle à Bamako au Mali. Est-ce qu’il y aurait une possibilité pour participer à votre programme d’incubation des structures culturelle ?
Voir ci-dessus, le Mali ne fait pas partie des pays visés par le programme.

Est-ce que vous planifier de changer les pays cibles ? Actuellement je suis en train d’etablir une entreprise au Burkina Faso mais il n’a pas encore + de 2 ans d’existence. Est-ce que cette vous planifier de faire une rotation de pays cibles ? Ou cela va s’agrandir ?
En effet, votre projet n’est pas éligible au présent appel à candidatures. Il s’agit d’un programme pilote, que nous espérons pouvoir déployer plus largement à l’avenir.
Cependant, nous garderions surement le Burkina Faso dans les pays cibles en cas de renouvellement.

We are very interested in your program and I am a Ugandan national. My co-founder is Kenyan and the business is registered and run in Nairobi, Kenya.
Are we still eligible to apply to the program ? If not, do you have a similar program available to Kenyan companies ?

Unfortunately, your business has to be established in one of the four listed countries. Kenya is not part of the programme. This is a pilot programme that will end in December 2020. We hope to launch a second edition afterwards but nothing is granted for the moment.

Porteur de projet : Est-ce que malgré que je suis étudiant en Belgique, je peux toujours postuler dans le programme d’incubation pour mon organisation ?
Si votre entreprise est établie dans un des 4 pays suivants : Sénégal, Burkina Faso, Maroc, Ouganda, vous pouvez postuler au programme Afrique Créative.
En ce qui concerne le porteur de projet qui prendra part de manière active au programme d’incubation, celui-ci doit être disponible pour participer à toutes les phases du programme dont :
• deux bootcamps résidentiels (une semaine au cours du 4e trimestre de 2019 au Burkina Faso et une semaine en avril ou mail 2020 à Kampala),
• un programme de mentorat (1 session par semaine environ)
• et un programme d’e-learning (modules à suivre en ligne).
L’objectif de l’incubation est vraiment de faire évoluer votre structure au cours du programme, cela peut donc être difficile si vous ne vous trouvez pas dans le pays où intervient votre structure.

J aimerais participer au programme Afrique Creative, je vis au burkina depuis 10ans, cependant je n ai pas encore la nationalité burkinabé, puis je postuler a ce programme ?
Comme indiqué dans l’appel, le critère d’éligibilité concerne le pays où la structure est établie et non la nationalité du porteur de projet

Peut-on mentionner deux porteurs de projet ? Notre organisation fonctionne en binôme, coordination et gestion financière.
Ce n’est pas exclu mais il faudra déterminer, si vous êtes sélectionnés, qui de vous deux participera aux bootcamps en fonction des sujets qui seront abordés et de la pertinence de la participation de l’un ou l’autre.
Pour le reste du programme, aucun problème pour le suivre en binôme.

Donc nous devons faire une lettre d’engagement commune, 2 CV et la déclaration commune ou devons-nous faire 2 lettres et 2 déclarations ?
Vous pouvez de fait faire : une lettre d’engagement commune, 2 CV et la déclaration commune.
Ou l’option 2 si elle est plus simple.

Dans le cadre où il y a 2 porteurs de projet, si un seul porteur de projet est dans les critères, est-il possible de proposer leur candidature ? Le deuxième n’est pas dans les critères car il a une entreprise individuelle de moins de 2ans. Celui dans les critères serait le Directeur Général du projet et le 2ème porteur de projet serait en quelque sorte le Directeur Artistique du projet et ce serait lui qui participerait au programme.
Il y a l’entreprise (l’organisation) et l’entrepreneur (porteur de projet). Les critères d’éligibilité concernent l’entreprise (légalement enregistrée, depuis plus de 2 ans, dans un des 4 pays du programme et active dans le secteur culturel et créatif). Il n’y a pas de critère lié à l’entrepreneur. Si l’entreprise qui postule décide d’impliquer dans son équipe une autre personne, c’est son choix. Il est cependant fondamental que cette personne soit impliquée de manière durable dans l’entreprise et soit en mesure de prendre des décisions quant à l’évolution de l’entreprise. Parce que ce programme est destiné à accélérer l’entreprise culturelle et créative de manière à ce qu’elle soit plus autonome financièrement et à décupler son impact.

Entreprises culturelles et créatives : Qu’entendez-vous par organismes publics ? des centres chorégraphiques, principalement financés par des fonds publics sont-ils des organismes publics ?
Les candidats doivent être des ENTREPRISES, c’est-à-dire des structures qui génèrent des revenus propres grâce à la vente de produits et/ou services et ne dépendent pas structurellement de subventions externes. Beaucoup de structures entrepreneuriales avec une finalité sociale commencent par adopter un statut légal associatif avant de créer une entité légale du type SARL ou SA par exemple. Nous laissons donc l’opportunité à des structures ayant vocation à devenir de véritables entreprises de postuler même si leur forme juridique est actuellement une forme associative.
Selon ce critère, une telle association peut donc être éligible.
Cependant, les critères de sélection qui permettront d’évaluer les candidats mentionnent clairement :
• Maturité de l’organisation et capacités de gestion
• Potentiel du modèle économique
Les candidats devront donc démontrer leur capacité à générer des revenus propres et à ne pas compter structurellement sur des fonds publics / subventions.

Nous souhaiterions savoir si les associations loi 1901 du Sénégal à vocation culturelle sont éligibles au projet Afrique Créative ?
Voir ci-dessus.

Mon entreprise qui est une entreprise individuelle, a été créer en septembre 2017, étant fortement intéressée par cet appel à projet, j’aimerais savoir si je suis éligible.
Malheureusement, nous avons précisé « juin 2017 » comme date de création minimale.

Je suis sénégalaise et je vis à Casablanca au Maroc depuis 8 ans. J’ai un statut d’auto-entrepreneur.
Suis-je éligible pour poser ma candidature ?

Malheureusement, l’appel est destiné à des organisations à vocation entrepreneuriale et non des candidatures individuelles.
Ce statut ne permet pas à priori de recruter d’autres personnes ni d’atteindre un chiffres d’affaires important.
Or, ce programme a pour objectif d’accélérer la croissance des entreprises incubées afin d’avoir un impact socio-économique incluant notamment la création de richesse et d’emplois. Sous ce statut, cela ne paraît pas possible.

Ma préoccupation est de savoir si la forme d’entreprise Individuelle (Burkina Faso) est recevable pour le programme Afrique créative.
L’appel est destiné à des organisations à vocation entrepreneuriale et non des candidatures individuelles.
Ce programme a pour objectif d’accélérer la croissance des entreprises incubées afin d’avoir un impact socio-économique incluant notamment la création de richesse et d’emplois.
Est-ce que le statut d’entreprise individuelle permet de recruter d’autres personnes et d’atteindre un chiffres d’affaires important ou est-ce qu’il y a des limites ?

Les entrepreneurs ayant un statut juridique d’auto-entrepreneur peuvent-ils également participer ?
Voir ci-dessus

Je n’arrive pas à savoir à quel niveau de développement les structures qui vont postuler doivent être ? J’imagine qu’elles doivent avoir déjà un niveau important de financement, des salariés, etc ? Ou bien cela peut-être une structure plus jeune qui justement profiterait de cet appel pour développer un projet économique viable ?
L’ objectif d’Afrique Créative est vraiment l’accélération de structures entrepreneuriales actives dans le champ culturel et créatif ; qui ont un potentiel important en termes de génération de revenus, création d’emplois et qui démontrent une volonté et des capacités de passer à une autre échelle.
Ce programme est destiné à des entreprises culturelles et créatives, qui auront la capacité d’absorber un financement conséquent (vu que la subvention est comprise entre 75.000 et 125.000 euros, avec un apport propre de minimum 25%) et qui peuvent déjà démontrer l’existence d’un modèle économique qui peut fonctionner, même s’ils ont encore des difficultés à le faire décoller. Cette somme doit leur permettre de consolider leur modèle économique de manière à atteindre une certaine autonomie financière.
Dans les critères d’éligibilité, il n’y a pas de minimum de salaire, de chiffres d’affaires, etc. La structure doit justifier de 2 ans d’existence légale.
Cependant dans les critères d’évaluation, il y a :

  • Maturité de l’organisation et capacités de gestion
  • Potentiel du modèle économique
    Les candidats devront donc démontrer qu’ils sont déjà actifs dans leur domaine, ont acquis une certaine expérience et ont l’ambition de développer encore leurs activités (une structure qui a 10 ans peut être moins active qu’une structure plus jeune), ainsi que leur capacité à générer et gérer des revenus propres et à ne pas compter structurellement sur des fonds publics / subventions. Ces critères sont détaillés dans l’appel.

Budget et éléments financiers
I am kind of confused about the budget and great size. It says selected entreprenuers will get grants ranging from 75,000 Euros and 125,000 Euros.
But in the applicatiion it also says the budget should be between 75,000 Euros and 125,000 Euros and that Afrique Creative will only cater for 75%.
So the confusion is that how can someone receive say 125,000s if their budget is 125,000 Euros and Afrique Creative is only catering for 75%.
Two, is the mobility grant also included in this very 75,000-125,000 Euros ?

1) You’re right the total budget can exceed 125,000 euros as 125,000 euros is indeed the maximal contribution of Afrique Créative.
2) The mobility grant is included in the budget and is a fixed amount.

Nous avons compris que le budget de notre projet devait se situer entre 75.000 et 125.000 euros.
Mais est-ce que si notre projet coute 125.000 euros, Afrique Creative doit participer à hauteur 93 750 euros (soit 75% du projet) ou est ce qu’Afrique Creative peut participer à hauteur de 125000 et nous devons apporter 25% supplémentaire.
Par ailleurs, est-ce que les 25% restants peuvent avoir déjà été investis ? Est-ce qu’ils peuvent l’être sous forme d’investissements en industrie ?
Enfin, la bourse mobilité est-elle à imputer au budget demandé ? Ou est-elle à rajouter ?

1) Afrique Créative peut contribuer à hauteur de 125.000 euros MAXIMUM et ces 125.000 euros représentent jusqu’à 75% du budget total (vous pouvez mettre plus que 25%).
2) Pour l’apport propre, il y a de nombreuses possibilité mais ce n’est pas de l’argent précédemment investi. Cela peut par contre être de la valorisation d’une partie des salaires ou loyers selon ce que votre projet comprend comme activités.
3) La bourse de mobilité fait partie du total, oui.

Nous avons une question concernant le budget (document Excel Annexe 1 - budget projet) :
À la ligne 86, il est mentionné l’existence de la bourse pour le co-financement d’autres projets, et nous sommes invités à indiquer un montant entre 10 000 et 20 000 €. Est-ce qu’il est obligatoire de souscrire à cette bourse de co-financement ou pouvons-nous indiquer un montant nul, 0€, dans le budget ?

Oui, il est obligatoire d’indiquer un montant compris entre 10.000 et 20.000 euros. Néanmoins, si en cours d’exécution du projet, ceci s’avère inutile, nous envisagerons une réallocation de ce montant.

Les 2 derniers comptes d’exploitation et le bilan de l’exercice annuel (et rapport d’audit) sont demandés. Est-il possible de vous fournir le rapport d’audit en septembre ?
Vous pouvez fournir les comptes de 201 et 2017, si 2018 n’est pas encore disponible.
Si vous avez le bilan mais pas encore le rapport d’audit, cela suffira. L’idée est juste de vérifier que l’organisation tient sa comptabilité et de pouvoir, au besoin, vérifier les informations chiffrées fournies. Mais nous sommes conscients que beaucoup de structures n’ont pas spécialement de rapports d’audit annuels.

Do your funding considers procurement of used things ?
Normally there should not be any issue with second-hand purchases (if there is an invoice and all admin documents required).

Dossier de candidature et processus de sélection : Quelle est la composition du jury d’attribution ?
En premier lieu, il y aura un comité de lecture organisé dans chacun des pays, composé à la fois de membres du consortium qui met en œuvre le programme et d’un membre représentant l’AFD, qui finance ce programme. Ensuite, il y aura un second jury qui sera composé d’experts des industries culturelles et créatives et de l’investissement d’impact.

Les 10 pages maximum incluent-elles les questions, c’est à dire, peut-on supprimer les intitulés du word afin d’avoir plus de place pour la rédaction du dossier ?
Dossier : Il faut que cela reste compréhensible donc vous pouvez éventuellement supprimer les questions mais laisser au moins les sous-titres.

Avez-vous un modèle de lettre d’engagement ?
Lettre d’engagement : c’est l’annexe 3 qui est dans les annexes à télécharger sur le site : www.afriquecreative.fr

J’ai besoin de comprendre la procédure de remplissage du formulaire de l’appel à candidature de B Afrique Créative. Doit-on répondre aux questions posées en utilisant directement le formulaire ? Ou doit-on saisir sur une autre page ? Aussi la partie où on demande une déclaration signée au niveau de l’annexe, je ne comprends pas.
La procédure pour soumettre votre candidature est reprise sur le site internet (www.afriquecreative.fr > Appel 2019 > Soumission des candidatures) :
1. Télécharger l’appel, le formulaire ainsi que les annexes
2. Compléter le dossier :

  • Compléter le formulaire dans le questionnaire fourni
  • Compléter le budget (modèle fourni)
  • Signer la lettre d’engagement et la déclaration sur l’honneur (modèles fournis)
  • Rassembler les autres annexes demandées : document d’enregistrement, statuts, CV du porteur de projet, états financiers des 2 dernières années, Images / vidéos présentant le produit ou service
    3. Soumettre votre candidature en ligne en uploadant chacun des documents dans l’emplacement prévu à cet effet

Je me demandais si on pouvait insérer plusieurs documents par rubrique. Par exemple, dans celle " Images / vidéos présentant le produit ou service", ou je pense a trois ou quatre supports que je voudrais vous soumettre, indépendants les uns des autres et donc de préférence non consolidables.
L’idée est :

  • Soit que vous fassiez un dossier zippé avec tous les fichiers que vous désirez nous transmettre ;
  • soit que vous regroupiez en un seul fichier (word, pdf, powerpoint),
  • Ou encore que vous mettiez un lien internet sur lequel se trouvent les ressources.
    Si vous rencontrez un problème technique important, merci de nous revenir suffisamment à l’avance pour trouver une solution.

One the space under "Governance board" on the application, I don’t understand the part which says "seniority"
Seniority : it’s the time they have spent in the structure (number of years)

Then in the table on item number 23, "Growth of Organization", is it okay for me to leave blank some aspects which don’t seem applicable to me ?
Which items do not seem applicable ? Normally they’re quite general and should be completed. If you think the title is unclear, you can add details. For instance, “Volume of products / services sold (unit to be defined) : Number of tickets sold”

Our video are very heavy so it is ok if we send the web link and not the entire video ?
There is the possibility in the form to put links instead of documents so no problem at all for the videos. Best regards

Autres :
Regarding Afrique Créative Incubation Programme, does it take place every year or is it just a puntual call for this year ?
This is a pilot programme that will end in December 2020. We hope to launch a second edition afterwards but nothing is granted for the moment.

Le projet vise certaines régions prioritaires ; toutefois le déroulement du programme mentionne surtout l’Ouganda et le Burkina Faso ; dès lors, les bootcamps sont-ils obligatoires ?
Oui, le porteur de projet qui est la personne qui développe la structure doit participer à l’ensemble du programme d’incubation qui comprend notamment 2 bootcamps en résidentiel dans deux des pays du programme (voir Annexe - lettre d’engagement). Il y a également des sessions d’e-learning qu’il faudra suivre régulièrement, ainsi que du mentorat (dans chaque pays et à distance).

L’incubation

L’incubation

La vision et la mission

La vision d’Afrique Créative est centrée sur l’humain et sur la capacité des individus à exploiter leur créativité pour impulser du changement. Secteur encore embryonnaire en Afrique, les Industries Culturelles et Créatives (ICC) constituent un levier économique considérable. Ce domaine concerne essentiellement des petites ou moyennes entreprises, dont l’impact sur le développement local est important.

En outre, l’attrait des métiers de la culture et de la créativité est particulièrement fort auprès des femmes et des jeunes, dont la mise à l’emploi constitue une priorité en Afrique. Durable, non polluant et illimité dans ses ressources, le champ créatif est une des voies de prédilection pour la diversification économique et écologique dont les économies modernes et globalisées ont impérativement besoin.

C’est pour ces raisons qu’Afrique Créative s’inscrit dans une démarche de soutien à l’entreprenariat culturel et créatif.

Notre mission est d’identifier des entrepreneurs culturels et créatifs à haut potentiel et de les accompagner, les renforcer et les mettre en réseau afin d’accélérer le développement de leurs organisations.

Le programme Afrique Créative comprendra :

  • Un accompagnement technique, tant au niveau du renforcement des capacités entrepreneuriales qu’un coaching sur le plan créatif et culturel ;
  • Un soutien financier pour accélérer le développement de l’entreprise et consolider son modèle économique.

L’accompagnement

Afrique Créative propose un programme d’incubation intensif aux entrepreneurs culturels et créatifs qui seront sélectionnés à l’issue de l’appel à candidatures.

Ce programme combine différentes méthodes et outils d’accompagnement :

  • Une plateforme d’e-learning permettra aux entrepreneurs incubés de suivre les modules de formation à distance ; celle-ci constituera un véritable lieu de vie « virtuel » pour les participants qui pourront échanger, questionner et partager leurs expériences.
  • Deux bootcamps réunissant l’ensemble des entrepreneurs seront organisés dans deux des quatre pays du programme (voir le planning indicatif) ; ces ateliers résidentiels permettront à tous les entrepreneurs incubés de se rencontrer et de prendre part à des ateliers interactifs au cours desquels chacun participera activement à la montée en compétences de la collectivité.
  • Accompagnement sur-mesure : les incubés auront chacun deux mentors qui les accompagneront régulières tout au long du programme :
    • Un mentor issu du secteur des « ICC » qui les épaulera quant aux aspects culturels et créatifs de leur organisation ;
    • Un mentor issu du monde des affaires qui les coachera sur les aspects gestion et business afin de mieux structurer leur modèle économique.
  • Renforcement par les pairs et visites d’échanges : la bourse mobilité ainsi que les différentes rencontres prévues au cours du programme permettront à chacun des participants de (re)-découvrir de nouveaux contextes, de rencontrer des entrepreneurs ICC d’autres horizons et de se confronter à d’autres réalités et pratiques.
  • Un accompagnement spécifique à la levée de fonds complète le dispositif d’incubation ; celui-ci sera réalisé par le cabinet I&P Conseil, spécialiste en investissement d’impact en Afrique.
  • Ce programme doit permettre de mettre en réseau chaque entrepreneur avec de nouveaux partenaires et investisseurs potentiels.

L’appui financier

Chaque entrepreneur sélectionné dans le cadre d’Afrique Créative bénéficiera d’une bourse, comprise entre 75.000 et 125.000 euros, selon les besoins de son organisation.

Les objectifs de cette bourse sont :

  • Outil de financement : Cette subvention permet de combler l’absence de financement adéquat pour les ICC ;
  • Coup de pouce : cette bourse doit permettre d’accélérer le développement de l’entreprise en consolidant son modèle économique ;
  • Innovation : cette bourse doit permettre de démarrer une nouvelle activité, un nouveau produit, service ou d’innover au niveau des processus ;
  • Rentabilité : cette bourse doit permettre de générer plus de revenus propres grâce à une meilleure structuration du modèle économique et/ ou d’attirer des investisseurs ICC.

Les principes liés à l’utilisation de cette bourse sont :

  • Flexibilité : les contraintes quant au type de projet de développement et activités à financer sont relativement réduites afin de laisser la place à la créativité et l’innovation ;
  • Apport propre : chaque entreprise doit contribuer à hauteur de minimum 25% du budget du projet de développement présent (ressources humaines, loyer, communication, autres financements, etc.) ;
  • Décaissements conditionnés : il est nécessaire de valider certaines étapes au cours de l’accompagnement pour recevoir chaque tranche du financement ;
  • Bourse « mobilité » et bourse « co-financement » : ces montants sont fixés forfaitairement et doivent permettre aux incubés de prendre part à des activités internationales d’une part et de co-financer un autre projet de développement d’autre part, si des opportunités de financement se présentent au cours de l’accompagnement.

Déroulement du programme

Le planning indicatif du programme Afrique Créative est le suivant :

  • Octobre 2019 : Diagnostic organisationnel (auto-évaluation) et sessions introductives
  • Octobre 2019 : Bootcamp 1 : Ateliers en résidentiel – 1 semaine à Ouagadougou
  • Novembre 2019 à Mars 2020 : Coaching + E-learning – Environ 1 session par semaine (+/- 4h)
  • Mai 2020 : Bootcamp 2 : Ateliers en résidentiel – 1 semaine à Kampala
  • Mai à Novembre 2020 : Accompagnement à la levée de fonds & Mise en œuvre des projets de développement
  • Novembre 2020 : Evénement de clôture à Marrakech
  • Décembre 2020 : Rapportage et évaluation du programme

JPEG - 232.8 ko

Les entrepreneurs

Annonce des lauréats en septembre 2019