loader image

Angèle DIABANG

La porteuse de projet 

Angèle Diabang s’est formée au Forum Média Centre de Dakar (2003), à la FEMIS à Paris et à la Filmakademie en Allemagne. En 2005, elle réalise son premier film, Mon beau sourire, salué par la critique internationale ; suivi de quatre autres documentaires, dont Congo, un médecin pour sauver les femmes, premier film sur le Docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018. Angèle passe ensuite à la fiction avec ses court-métrages Ma coépouse bien-aimée (sélection Clermont-Ferrand 2019, prix du meilleur scénario au festival Émergence du Togo) et Un air de kora (Poulain de bronze au FESPACO 2019 et Best short Film aux AMAA 2019, Nigéria ; meilleur court-métrage à Kigali, à Bujumbura, à Cotonou, à Dakar). Elle remporte également le prix de la meilleure réalisatrice de la CEDEAO au FESPACO 2019. De 2014 à 2016, Angèle a été Présidente du Conseil d’Administration de la SODAV, société de gestion collective des droits d’auteur du Sénégal.

L’entreprise 

Karoninka est une société de production et de réalisation cinématographique qui, au long de ses quatorze ans d’existence, a su faire ses preuves avec un nombre important de films documentaires et fictions, de films institutionnels, de clips vidéo, etc. De Congo, un médecin pour sauver les femmes (premier film sur le Docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018) à Waliden, enfant d’autrui, en passant par Sénégalaises et Islam, la filmographie de Karoninka est très engagée. Son expérience, qui s’étend au-delà̀ des frontières du Sénégal, tant en Afrique qu’en Europe lui a permis d’acquérir un réseau permettant de répondre aux exigences du métier. L’engagement, l’esprit d’innovation et la rigueur qui caractérisent Karoninka, lui permettent d’être reconnue dans la production exécutive et la direction de production pour des productions internationales lors de leurs tournages au Sénégal.

Projet de développement 

Avec Afrique Créative, Karoninka poursuit des objectifs d’accélération. Parmi ceux-ci, l’entreprise désire

  • Structurer son modèle économique et diversifier ses sources de revenus
  • Développer et renforcer le potentiel de production afin d’élargir le champ d’action de l’entreprise
  • Stabiliser et renforcer l’équipe, majoritairement composée de femmes
  • Développer des projets de séries télévisuelles fictionnelles et documentaires.
  • Mettre en place l’Institut Mousso afin de former des jeunes filles de Casamance aux métiers du cinéma

Plusieurs actions ont déjà été réalisées :

  • Des opportunités de partenariats pour le financement de productions
  • L’acquisition d’un équipement de tournage performant.
  • Le recrutement d’une équipe et formalisation des contrats
  • Un travail en cours sur des scénarios de fiction (long-métrages et séries)
  • L’établissement d’un plan d’action pour la mise en place de l’Institut Mousso

L’impact 

15
films produits
50
prix à travers le monde
60
jeunes formés en écriture
documentaire et production
de films
80%
de femmes dans l’équipe

En vidéo

En apprendre plus et contact

Restez en contact avec nous !