loader image

L’accompagnement

La vision et la mission

Créativité
Création d’emplois
Égalité de genres
Ecologie

La vision d’Afrique Créative est centrée sur la capacité des individus à exploiter leur créativité pour impulser du changement. Les Industries Culturelles et Créatives (ICC) constituent un levier économique considérable. Ce domaine concerne essentiellement des petites ou moyennes entreprises, dont l’impact sur le développement local est important. Le champ créatif est une des voies de prédilection pour la diversification économique et écologique dont les économies modernes et globalisées ont impérativement besoin.

C’est pour ces raisons qu’Afrique Créative s’inscrit dans une démarche de soutien à l’entreprenariat culturel et créatif.

Notre mission est d’identifier des entrepreneurs culturels et créatifs à haut potentiel et de les accompagner, les renforcer et les mettre en réseau afin d’accélérer le développement de leurs organisations.

Le programme Afrique Créative comprendra :

  • Un accompagnement technique, tant au niveau du renforcement des capacités entrepreneuriales qu’un coaching sur le plan créatif et culturel ;
  • Un soutien financier pour accélérer le développement de l’entreprise et consolider son modèle économique.

Pré-incubation

E-learning
Bootcamps
Mentorat
Mobilité et réseau
Levée de Fonds

  • 15 à 18 entrepreneurs (entre 1 et 3 par pays) sont sélectionnés grâce à un appel à candidatures .
  • Ils sont accompagnés par des incubateurs locaux, à raison d’au moins ½ journée par semaine. 

L’objectif est notamment de les amener à :

    • (Re)structurer leurs modèles économiques
    • Etablir leur stratégie de passage à l’échelle et définir leurs objectifs d’accélération
    • Retravailler leur projet d’accélération et la ventilation budgétaire soumise à Afrique Créative pour l’octroi du financement
    • Travailler sur les projections financières liées à ce projet d’accélération
    • Se préparer à pitcher leur projet d’accélération devant le jury final
  • Ils bénéficient de formations en e-learning, communes à l’ensemble de la cohorte sur des sujets variés (gestion des RH, marketing, etc.). Ces sessions de e-learning s’inscrivent en complémentarité de l’accompagnement fourni par les incubateurs. Elles sont l’occasion pour les entrepreneurs de se rencontrer et d’échanger virtuellement.
  • Après envoi de leurs projets d’accélération et de leurs pitch-decks au consortium Afrique Créative, ils pitchent leurs projets d’accélération devant un jury composé d’acteurs culturels, d’institutionnels et d’investisseurs. Ce jury sélectionne les huit meilleurs projets qui participeront aux phases d’incubation et d’accélération.

Incubation

E-learning
Bootcamps
Mentorat
Mobilité et réseau
Levée de Fonds

  • 8 entrepreneurs sont sélectionnés parmi les 15 à 18 de la phase de pré-incubation sur la base d’un pitch, par un jury composé d’acteurs culturels, d’institutionnels et d’investisseurs.
  • Ils participent à un bootcamp axé sur la structuration entrepreneuriale (consolidation du modèle économique). Ce bootcamp (virtuel ou présentiel, en fonction du contexte) permet de réunir l’ensemble de la cohorte et de créer un esprit de communauté.
  • Ils sont accompagnés par les incubateurs locaux qui les ont appuyés lors de la phase de pré-incubation. Ils travaillent avec eux sur des aspects gestion et business afin de mieux structurer leur entreprise, à minima ½ journée par semaine.
  • Ils bénéficient de formations en e-learning, communes à l’ensemble de la cohorte, qui s’inscrivent en complémentarité de l’accompagnement fourni par les incubateurs. Ces sessions sont l’occasion de réunir virtuellement tous les entrepreneurs sur une base régulière.
  • Ils sont coachés individuellement par un mentor créatif, un professionnel de renom dans leur domaine qui les épaulera sur les aspects culturels et créatifs de leur organisation tout au long du programme.
  • Ils remportent un financement sous forme de subvention entre 30 000€ et 50 000€ par entreprise pour financer leur projet d’accélération (cf. onglet Financement)

Accélération

Bootcamp
Levée de fonds
Investisseurs
E-learning

  • Les 8 entrepreneurs ayant participé à la phase d’incubation, participent à la phase d’accélération
  • Ils participent à un bootcamp en présentiel, axé sur le passage à l’échelle et la préparation à la levée de fonds. Ces ateliers permettent aux entrepreneurs de se rencontrer et de prendre part à des ateliers interactifs au cours desquels chacun participera activement à la montée en compétence de la communauté.
  • Ils sont accompagnés par un investisseur opérant sur le continent africain, qui les appuie spécifiquement dans leur préparation à la levée de fonds (projections financières, valorisation, etc.)
  • Ils continuent à bénéficier du coaching sur-mesure de leur mentor créatif
  • Ainsi que des sessions de formation en e-learning.
  • Ils finalisent la mise en action de leur plan d’action grâce au financement accordé lors de la phase d’Incubation.

L’appui financier

30.000 à
50.000€ Innovation et
rentabilité

  • Chacun des huit entrepreneurs sélectionnés bénéficie d’un financement sous forme de subvention entre 30 000€ et 50 000€.
  • Le montant est déterminé par l’entrepreneur en fonction de son projet d’accélération.
  • Un montant fixe de ce budget est alloué au paiement de l’incubateur.
  • L’équivalent d’1/3 du budget doit être apporté par l’entrepreneur en fonds propres au cours du programme (par exemple, à travers le financement de ressources humaines, du loyer, de communications, etc.). Par exemple pour un projet d’accélération budgété à 70.000 euros, Afrique Créative peut apporter un maximum de 46.700 euros et l’entrepreneur devra participer à hauteur de 23.300 euros
  • Les décaissements sont conditionnés : il est nécessaire de valider certaines étapes au cours de l’accompagnement pour recevoir chaque tranche de financement.
  • Le financement a pour objectif d’accélérer le développement de l’entreprise en consolidant son modèle économique (par exemple : démarrer une nouvelle activité, un nouveau produit/service, innover dans les processus, etc.).
  • Exemples d’actions à inclure dans le projet d’accélération (liste-non exhaustive) :
    • Prototypage d’un nouveau produit ou service ;
    • Recrutement de personnel qualifié pour augmenter la productivité de l’entreprise ;
    • Programme de formation du personnel 
    • Acquisition de matériel qui permettra un gain de temps 
    • Activités innovantes pour intégrer la dimension numérique dans le modèle économique ;
    • Actions de marketing afin de promouvoir les produits ou services de l’entreprise et augmenter ses ventes ;
    • Activités de communication et graphisme pour améliorer l’image de marque de l’entreprise ;
    • Prestations légales et/ou fiscales en vue de professionnaliser le fonctionnement de l’organisation ;
    • Etc.
  • Types de projets d’accélération qui ne seront pas éligibles au financement
    • Les événements à caractère religieux ou politique.
    • Les projets ponctuels préexistants non rentables (par exemple festivals).
    • Les coûts de fonctionnement du demandeur (seuls les coûts liés au projet sont éligibles).
    • Les dettes et obligations.
    • Les projets consistant principalement à couvrir des dépenses d’investissement en termes d’infrastructure, de terrains, d’équipement.
    • Les projets uniquement destinés à promouvoir la visibilité du chef de projet.

Restez en contact avec nous !