loader image

Les mentors créatifs guident les incubés vers de nouveaux horizons

Plusieurs entreprises profitent des conseils de leur mentor créatif pour diversifier leurs activités. C’est le cas d’Optimiste Produktions ->https://optimisteproduktions.com/] et de ses fondateurs [Safouane et Fatoumata Pindra qui sont accompagnés par mauve fonce]Christian Begbessou[/mauve fonce], ingénieur culturel, dans la conception de leur projet YAKAAR+. [Brahim El Mazned (Anya), de son côté, imagine de nouveaux projets avec [mauve fonce]Patrick De Groote[/mauve fonce], directeur artistique pour les festivals Sfinks Mixed et Zomer van Antwerpen. P. De Groote exprime son intérêt pour cette association : [turquoise]« Réinventer le fonctionnement et les objectifs d’Anya nous pousse à repenser notre idée de culture et comment elle peut s’inscrire dans le monde de demain. » [/turquoise]

Diversifier ses activités, c’est aussi l’objectif que poursuit Patricia Defever (Langages du Sud) avec [mauve fonce]Franciane Abassan[/mauve fonce], productrice et Head of acquisitions & sales pour Qwest Media. Ensemble, elles réalisent la série animée pour enfants, Lina et Adam.

[turquoise]«Chaque pierre fait grandir la production en Afrique et en mentorant ce nouveau studio, c’est une manière de faire partie de cette émergence africaine » [/turquoise]
[/ – Franciane Abassan, mentor créatif de Langages du Sud/]

Un autre aspect du mentorat créatif est le positionnement de ces entreprises sur le marché. Ainsi, mauve fonce]Faisal Kiwewa[/mauve fonce], directeur exécutif de la fondation Bayimba, examine, avec le directeur de Fezah, [Elijah Kitaka, les tendances, les opportunités et les projections du marché. Sébastien Bazemo, lui, consolide l’identité de la marque Bazem’se avec la mentor fashion business de Fashion FXF,[mauve fonce] Bako Rambinintsoa[/mauve fonce]. Cette dernière estime que [turquoise]« l’équipe a fait un travail formidable pour préciser son approche et mettre en place tous les plans d’action proposés »[/turquoise].

La mentor de Daudi Karungi, [mauve fonce]Jennifer Mpyisi [/mauve fonce] fait partie intégrante de la galerie Afriart. Elle accompagne le directeur dans la (re)définition de sa stratégie de développement, tant au niveau de ses choix artistiques que du renforcement de son équipe afin de passer à l’échelle supérieure.

D’autres incubés réalisent des projets spécifiques avec leur mentor créatif. Soumaïla et Marie Kanla, fondateurs de Kalanexpo->https://www.facebook.com/KalanexpoCreations/], travaillent ainsi avec le designer [mauve fonce]Cheick Diallo [/mauve fonce] à la conception et au style de leurs produits. [Angèle Diabang (Karoninka) s’associe au metteur en scène primé, [mauve fonce]Luis Marquès[/mauve fonce], pour travailler sur les scénarios des nouvelles séries qu’elle souhaite réaliser ainsi que sur celui du long-métrage « Une si Longue Lettre ».

[turquoise]« Je serais si heureux de parvenir à lui faire réaliser son rêve »[/turquoise]
[/ – Luis Marquès, mentor créatif de Karoninka/]

Enfin, le fondateur de Promethean IA, mauve fonce]Andrew Maximov[/mauve fonce], est impliqué dans de nombreuses activités avec [David Masanso (Crossroads Digital Multimedia). Parmi celles-ci, les deux hommes ont conjointement organisé à Kampala un bootcamp intensif sur l’art informatique en février.

Restez en contact avec nous !